Search & Find
DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Accueil
ICube   >   Actualités : Thèse : Détermination expérimentale et numérique des CLF par utilisation de tests biaxiaux et Nlajima : application inductrielle à l'emboutissage pour les métaux CFC et CC

Thèse : Détermination expérimentale et numérique des CLF par utilisation de tests biaxiaux et Nlajima : application inductrielle à l'emboutissage pour les métaux CFC et CC

déc. 2 2021

Soutenance de thèse : Mohammed Mianroodi

Titre : Détermination expérimentale et numérique des CLF par utilisation de tests biaxiaux et Nalajima : application industrielle à l'emboutissage pour les métaux CFC et CC

Équipe : MMB

 

Résumé

Cette thèse porte sur la détermination expérimentale et numérique des Courbes Limites Formage (CLF). Les matériaux utilisés sont l’alliage d’aluminium Al6061 (CFC) et l’acier doux St14 (CC). Un modèle de type Marciniak and Kuczynski (1967) est utilisé pour obtenir les CLF à la fois expérimentalement et numériquement en utilisant deux types de tests.

La première approche est basée sur la simulation EF d’un test biaxial où la tôle comporte un défaut initial, une réduction d’épaisseur de type Marciniak and Kuczynski (M-K). La seconde approche est basée sur la modélisation EF de l’essai Nakajima. Dans cet essai, plusieurs éprouvettes de largeur différentes sont utilisées pour reproduire plusieurs trajets de déformation afin d’obtenir une CLF complète. Les CLF obtenues permettent ensuite l’étude d’une application industrielle : l’emboutissage des tôles minces. Un modèle de type CPFEM est également implémenté dans le code Abaqus et appliqué aux tests biaxiaux avec un défaut initial de type M-K. Les simulations montrent que les textures prédites dépendent à la fois du trajet de déformations, de la structure cristallographique ainsi que de la localisation dans la tôle (zone saine vs zone défectueuse).

Afin de valider le travail numérique, une partie expérimentale a été réalisée durant ce travail de thèse en Iran, dans l’entreprise partenaire, CanHood et à l’université des Sciences et Technologie d’Iran. Les essais expérimentaux réalisés sont des essais de traction uniaxiale, des essais biaxiaux ainsi que des essais Nakajima. Une méthode de corrélation d’images numérique est utilisée pour la mesure des déformations. Les textures expérimentales sont mesurées à l’aide la méthode de diffraction aux rayons X pour plusieurs trajets de déformations.

Finalement, les résultats expérimentaux sont en accord avec les résultats numériques et la littérature pour les deux matériaux étudiés.

 

Les membres du Jury sont :

  • M.TOUCHAL Siham : Directrice de thèse (Université de Strasbourg) 
  • M.ALTMEYER Guillaume : co-encadrant (Université de Tours)
  • M.MEO Stephane : Rapporteur (Université de Tours)  
  • M.MATADI-BOUMBIMBA Rodrigue : Rapporteur (Université de Lorraine)   
  • M.GARMESTANI Hamid : Examinateur (Georgia Institute of Technology, Atlanta, USA)
  • M.AHZI Said : Examinateur (Université de Strasbourg)
  • M.BANNIASADI Majid : Invité (Université de, Téhéran Iran)
  • M.BANAEINEJAD Nooraldin: Invité (CanHood Home Appliances company, Téhéran, Iran)                                             

La soutenance aura lieu le jeudi 2 décembre à 9h30 au 4 rue Boussigault (salle 104).

À la une

Le 3 décembre 2021, les équipes scientifiques d'ICube et médicales de l’IHU viennent de franchir...

Flux RSS

Flux RSS