Search & Find
DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Home
ICube Laboratory   >   News : Les robots s'intallent au bloc

Les robots s'intallent au bloc

Nov 2 2020

L'extrait de l'article ci-dessous est tiré du dossier « Ces robots qui nous veulent du bien », à découvrir dans la 8ème édition de la revue Carnets de science en vente en librairies. Il est également visible en intégralité sur le site de "CNRS Le Journal" dans l'article "les robots s'installent au bloc" du 26/10/2020 par Hugo Leroux.

L'utilisation de robots dans les blocs opératoires est de plus en plus répandue. Depuis sa commercialisation en 2001 par Intuitive Surgical, le robot Da Vinci possède un bilan très positif. En parallèle, des recherches sont effectuées dans les laboratoires français pour se préparer à la robotique de demain (plus polyvalente, moins encombrante, miniaturisée) et apporter toujours plus de confort au chirurgien et de qualité de soin au patient.

5 laboratoires de recherche sont mis en exergue :

  • Notre laboratoire : le Laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’informatique et de l’imagerie (ICube)
  • Institut des systèmes intelligents et de robotique (Isir)
  • Laboratoire TIMC-Imag
  • Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (Lirmm)
  • Institut Franche-Comté électronique, mécanique thermique et optique – sciences et technologies (Femto-ST)

[…] Les progrès de la robotique s’inscrivent également à des échelles toujours plus infimes. Pierre Renaud, professeur des universités dans l’équipe Automatique, Vision, Robotique à ICube, tente par exemple de les appliquer à la chirurgie endoscopique. L’endoscope est un « serpentin » épais de quelques millimètres que le chirurgien introduit dans le corps du patient pour garder un visuel lors des opérations mini-invasives.

« De plus en plus de chirurgiens rêvent d’employer l’endoscope pour opérer, et non seulement pour observer », constate le roboticien. Des ablations de tumeurs du côlon par ce moyen sont déjà réalisées… Mais l’opération reste délicate « car un endoscope, de par sa flexibilité, s’avère très complexe à manipuler, avec comme risque de perforer la paroi de l’organe », signale le chercheur.

Pour remédier à ce problème, son équipe a introduit de la mécatronique dans les rouages de l’instrument. Pas une mince affaire : « Il faut proposer au chirurgien un pilotage intuitif, pour que les mouvements appliqués sur les manettes de contrôle se traduisent bien par les mouvements souhaités », détaille-t-il. Mais le jeu en vaut la chandelle : cela pourrait permettre de ne mobiliser qu’un praticien par opération, contre deux actuellement, et réduire le temps d’apprentissage de ce geste pour les débutants. Le laboratoire a récemment transféré les brevets à l’entreprise Karl Storz, fabricant mondial d’instruments d’endoscopie, qui se chargera d’amener cette technologie jusque dans les blocs et de réaliser les premiers tests cliniques. […]

Test in vivo de l’endoscope flexible robotisé développé par ICube
Test in vivo de l’endoscope flexible robotisé développé par le Laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’informatique et de l’imagerie - © ICube

À la une

Du 17 au 21 Septembre 2020, La Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) lance sa campagne...

RSS Feeds

Flux RSS