Search & Find
DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Home
ICube Laboratory   >   Events : Thèse : Imagerie de la ventilation par tomodensitométrie double énergie avec inhalation de gaz noble : étude préliminaire

Thèse : Imagerie de la ventilation par tomodensitométrie double énergie avec inhalation de gaz noble : étude préliminaire

June 10, 2016
14:00
Illkirch - Pôle API - Amphi A207

Soutenance de thèse : Mickaël OHANA

Équipe : MIV

Titre : Imagerie de la ventilation par tomodensitométrie double énergie avec inhalation de gaz noble : étude préliminaire

Résumé : L’étude morphologique de la ventilation (cartographie du parenchyme normalement et anormalement ventilé) ne se fait actuellement de manière routinière que par scintigraphie, technique limitée par sa résolution spatiale grossière. Il existe donc un besoin clinique pour une méthode d’imagerie de la ventilation facilement réalisable, disponible en routine, à haute résolution spatiale et d’un coût acceptable.  La tomodensitométrie double énergie avec inhalation de gaz noble pourrait répondre à ces exigences.
Ce travail a permis d’établir les points suivants :
• L’irradiation d’un examen thoracique acquis en double énergie peut être abaissée à celle d’un examen acquis en simple énergie, grâce à l’utilisation de la reconstruction itérative.
• L’analyse qualitative du parenchyme pulmonaire en imagerie double énergie doit se faire sur les reconstructions monochromatiques 50-55keV.
• L’atténuation théorique maximale du Krypton dosé à 80% est modérément inférieure à celle du Xénon dosé à 30%.
• La décomposition des matériaux en tomodensitométrie double énergie simple source est possible sur le Xénon et le Krypton.
• L’utilisation d’un produit de contraste gazeux n’a pas d’impact significatif sur le Workflow en routine clinique.
• Le Krypton est cliniquement sûr à la dose de 80%.
• La technique ne permet pas de détecter le Krypton au-delà de la carène de manière satisfaisante, probablement en raison d’une concentration en gaz atteinte insuffisante.
• Le recalage élastique augmente les performances diagnostiques de détection de la bronchiolite oblitérante par rapport à une simple analyse visuelle.

Cette thèse a été co-dirigée par M. Fabrice Heitz (ICube) et Catherine Roy (NHC de Strasbourg).

La présentation aura lieu le vendredi 10 juin 2016 à 14h00 dans l'amphithéâtre A207 du pôle API.

À la une

Offers are available in the Job opportunities section of the ICube website or   Les offres sont...

RSS Feeds

Flux RSS