Search & Find
DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Accueil
ICube   >   Agenda : Séminaire : Approche métabolomique pour la caractérisation des micropolluants environnementaux et mesure de l'effet boomerang sur la santé humaine

Séminaire : Approche métabolomique pour la caractérisation des micropolluants environnementaux et mesure de l'effet boomerang sur la santé humaine

Le 17 mai 2022
À 13h30

Titre : Approche métabolomique pour la caractérisation des micropolluants environnementaux et mesure de l’effet boomerang sur la santé humaine.

Invité : Dimitri Heintz

 Date : 17 mai 2022 à 13h30

 Lieu : IR CNRS IBMP Strabourg en salle Hygie (rez-de-chaussée) de l’IHU Strasbourg

Ce séminaire, organisé par l’axe transverse IRMC d’ICube et l’IHU aura lieu en format hybride, à la fois en présentiel et en visio via le lien Webex

Descriptif des activités et des liens avec ICube de Dimitri Heintz

 

Dimitri HEINTZ est responsable de la plateforme Métabolomique "Plant Imaging & Mass Spectrometrie" de l'Institut de Biologie Moléculaire des Plantes depuis 2007. L'activité est centré sur l'identification des petites molécules bio actives par chromatographie et spectrométrie de masse. C'est la seule plateforme de ce type dans le grand est et historiquement ne travaille pas que sur les plantes mais avec les différents acteurs du monde  de la recherche académique et industriel venant  du monde animale, microbien, et humain. Au fil des années mon expertise s'est affinée autour de l'analyse d'une grande famille de molécules bio-actives que l'on nomme les micropolluants. Se sont en grande partie les médicaments, les pesticides, les différents toxiques industriels rejetés dans l'environnement principalement par nos eaux usées ou l'agriculture. Nous avons pu monter à travers différents articles que la présence de micropolluants posait des problèmes pour les organismes vivants.

Quelques exemples :

- Nous avons pu monter la présence d'un dérivé de plastique hautement toxique était présent chez les patients atteints de la maladie à Corps de Lewi, faisant ainsi un lien entre micropolluant et une maladie de sénilité de ce type chez l'homme. Ce travail a été réalisé par Dr. Arnaud Agin (MCUPH) de mon équipe en collaboration avec Pr. Frédéric Blanc spécialiste de la maladie à Corps de Lewi.

- Au moment du pic de crise COVID en Alsace mon équipe a pu travailler avec Francis Schneider le directeur de la réa à l’hôpital de Hautepierre sur l'origine des formes très grave de covid. Mon équipe a pu monter que chez les malades très gravement atteint par le covid tous avaient dans le liquide céphalorachidien une dose très élevée de micropolluants dont certains connus pour être très toxique. Cette étude a également donné lieu à un article. Nous travaillons depuis des années avec l'équipe du Pr. Izzi Namer sur les différentes formes de cancer du cerveau là aussi le lien entre pesticide et cancer n'est plus un mystère.

 

Voilà quelques exemples de notre activé micropolluants en lien avec la santé humaine.

Agin A, Blanc F, Bousiges O, Villette C, Philippi N, Demuynck C, Martin-Hunyadi C, Cretin B, Lang S, Zumsteg J, Namer IJ, Heintz D.

J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2020 Sep;91(9):968-974.

 

Schneider F, Agin A, Baldacini M, Maurer L, Schenck M, Alemann M, Solis M, Helms J, Villette C, Artzner T, Kremer S, Heintz D.

Eur J Neurol. 2021 Oct;28(10):3443-3447

 

 

 

À la une

Le 11 avril dernier, Michel de Mathelin et Ines Jorge une doctorante des l'équipes SDH et SMH ont...

Flux RSS

Flux RSS