Search & Find
DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Accueil
ICube   >   Agenda : Thèse : Augmentation de la productivité des projets de R&D sous-traités, sous fortes contraintes, une inférence des approches Earned value et agiles

Thèse : Augmentation de la productivité des projets de R&D sous-traités, sous fortes contraintes, une inférence des approches Earned value et agiles

Le 10 avril 2019
À 10h00
Strasbourg - Fac physique et ingenierie - amphi Fresnel

Soutenance de thèse : Florian Pereme

Titre : Augmentation de la productivité des projets de R&D sous-traités, sous fortes contraintes, une inférence des approches Earned value et agiles

Équipe : CSIP

Résumé : Les entreprises de la technologie sont de plus en plus confrontées à des problématiques de R&D et d’innovation. L’accélération d’émergence et d’évolution des technologies met une pression forte et de nombreuses nouvelles contraintes sur la nécessité de réduire le cycle de vie de production ainsi que d’augmenter la productivité des départements de R&D.
La première partie de ses travaux vise à caractériser de façon formelle l’ensemble des acteurs et leurs interactions dans le processus complexe de création d’innovation incluant la phase de R&D. Nous aboutissons à une définition plus claire des verrous qui posent des questions autour des processus de production de R&D dans un contexte industriel.
Dans une seconde partie, nous prenons le parti de proposer une construction d’organisation de la R&D basée sur des méthodes ayant fait leurs preuves dans le monde du développement. En restant ancrés dans les caractérisations obtenues à la première partie des travaux, nous focalisons nos travaux de construction notamment sur les méthodes agiles qui se veulent plus flexibles et adaptatives car centrées sur les acteurs et les livrables plus que sur les processus, ainsi que sur le modèle Earned value comme outil de pilotage de mesure de la valeur produite. Après un état de l’art aussi bien externe que propre aux projets de l’ESN Altran Technologies, nous construisons un Framework original. Ce dernier définit une liste de principes. Cette approche permet à chacun d’intégrer et de déployer le modèle selon ses propres contraintes. La finalité n’est non pas de garantir une productivité d’innovation, ce qui nous semble impossible, mais bien d’augmenter, de maîtriser et de mesurer sa probabilité d’occurrence.
La dernière partie conclut la proposition de framework en identifiant les avantages et les limites, et propose de futurs travaux dans une prospective des R&D de demain à long terme.

Cette thèse a été dirigée par Bertrand Rose, professeur à l'université de Strasbourg et Virginie Goepp, maître de conférences HDR INSA Strasbourg.

Le jury est composé de deux rapporteurs : Laurent Geneste, Professeur à l'Ecole Nationale d'Ingénieur de Tarbes et Marija Jankovic,  Professeure à l'Ecole Centrale SupElec, de cinq examinateurs : Jean Pierre Radoux, Directeur scientifique Altran Division Est, Corinne Jouanny, Directeur Innovation Groupe Altran, Gabrièle Breda, Responsable Programme Recherche E-Santé Altran, Eric Bonjour, Professeur à l'Université de Lorraine et de Jean-Jacques Bernardini, Responsable pôle fond investissement innovation Grand E-nov.

La soutenance se tiendra le mercredi 10 avril 2019 à 10h00 dans l'amphithéâtre Fresnel de la faculté de Physique et Ingénierie de l'université de Strasbourg.

Mots-clés : Recherche et Développement intégrés – Productivité – Indicateur de productivité – Créativité fonctionnelle – Méthode agiles – Earned value

À la une

Le dépôt des candidatures pour les postes d’enseignants-chercheur est ouvert. Les offres sont...

Flux RSS

Flux RSS