Search & Find
DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Accueil
ICube   >   Agenda : HDR : Olfaction et cognition au cours du développement précoce : recherches fondamentales et applications cliniques

HDR : Olfaction et cognition au cours du développement précoce : recherches fondamentales et applications cliniques

Le 16 juin 2015
À 14h00
Strasbourg - ISIS

Soutenance d’HDR : Luc Marlier

Equipe : IMIS

Titre : Olfaction et cognition au cours du développement précoce : recherches fondamentales et applications cliniques

Résumé : Les recherches que nous avons conduites jusque-là se sont penchées sur divers aspects de la perception et de la cognition au cours du développement précoce. Nous avons tenté en particulier de mieux comprendre comment, dès la période fœtale, des mécanismes prédéterminés, possiblement sous contrôle génétique, et des mécanismes épigénétiques coopèrent pour optimiser l'ajustement des réponses de l'organisme à son environnement. La modalité olfactive constitue un bon modèle d’étude du développement perceptif et cognitif, en particulier lorsqu'elle est abordée dans le cadre des réponses adaptatives. En effet, le système olfactif est mature très précocement au cours de l’ontogenèse et fort malléable aux stimulations de l'environnement. En outre, ce canal sensoriel est enrôlé dans plusieurs fonctions vitales (respiration, prise alimentaire, émotions, mémoire) et relationnelles (attachement). Les données recueillies montrent que des acquisitions olfactives sont possibles dès la vie intra-utérine, et que certaines préférences olfactives observées à la naissance peuvent être influencées par des expériences sensorielles prénatales. Elles montrent également que divers mécanismes d’apprentissage, tels que l’apprentissage par simple exposition ou l’apprentissage associatif, peuvent opérer dès la naissance. Enfin, elles montrent que des odeurs acquises en période périnatale peuvent influencer le comportement encore bien des années plus tard. A ces travaux de nature fondamentale qui nourrissent les théories actuelles sur le développement sensoriel et sur le développement de la mémoire, nous avons ajouté des travaux à visée clinique dans une optique d’amélioration de la santé de l’enfant. Ces travaux concernent à la fois l’utilisation d’odeurs pour traiter les apnées et pour prévenir les troubles de l’oralité du nouveau-né prématuré, ou encore pour explorer certains aspects cognitifs et mnésiques chez des personnes souffrant de troubles de la mémoire et chez des enfants souffrant d’autisme. Nous évoquerons enfin nos perspectives de recherche, en soulignant notamment les avancées effectuées depuis notre rattachement à l’unité ICube pour développer des travaux en imagerie de l’olfaction et de la gustation.

Le jury est composé de : Annick Faurion (CNRS, Institut de Neurobiologie Alfred Fessart, Paris), Elisabeth Demont (Université de Strasbourg), Jean-Charles Picaud (Hôpital de la Croix Rousse, Lyon), Christian Kelche (CNRS, Université de Strasbourg), Jean-Paul Armspach (CNRS, Université de Strasbourg), Didier Trotier (CNRS, Institut de Neurobiologie Alfred Fessart, Paris).

La présentation aura lieu le mardi 16 juin 2015 à 14h, à l’ISIS (Institut de Science et d'Ingénierie Supramoléculaires - 8 allée Gaspard Monge, Strasbourg Campus Esplanade).

À la une

Un grand bravo à Inès Jorge qui a remporté le premier prix du jury lors de la finale régionale en...

Flux RSS

Flux RSS